L’affirmation de soi à quoi ça sert ?


La communication est au centre de notre vie, celle-ci pouvant parfois être difficile et problématique et par le fait même causer des conflits. Une bonne affirmation facilite la communication dans une relation. Ce sera donc le sujet traité.

Plus précisément, qu’est-ce que c’est, à quoi cela sert et quels en sont les défis ?

L’affirmation de soi est une manière de communiquer à notre entourage, nos émotions et ce que nous ressentons, aussi, c’est le fait d’exprimer clairement nos goûts, nos opinions, nos demandes, nos limites, etc. Par exemple, je suis en automobile avec une amie et j’ai faim. Par contre, au lieu de le mentionner clairement je dis vaguement qu’il est midi et je m’attends à ce que celle-ci devine ce que je souhaite. Cela peut même me créer de la frustration, car j’ai l’impression que personne ne porte attention à moi. L’affirmation est aussi le fait de s’exprimer sans accuser, juger, évaluer, commander, culpabiliser et écraser l’autre. En d’autres mots dans le respect de l’autre.

M’affirmer c’est donc préserver ma vitalité. L’image pouvant être utilisée est le jardin. En effet, comme dans un jardin, si je ne mentionne jamais mes besoins, goûts, envies, etc. aux autres, les mauvaises herbes vont pousser. Or, personne ne peut prendre soin de mon jardin à ma place.

L’affirmation de soi est difficile, car cela peut faire peur. En effet, souvent nous craignons d’être désapprouvés par les autres, rejetés, jugés, de blesser l’autre. Nous accordons donc une plus grande importance à notre entourage qu’à nous-mêmes. Pourtant, les peurs sont en fait le reflet de nos pensées, car même s’il est possible et normal que notre entourage réagisse, les scénarios positifs doivent aussi être envisagés. Par exemple, mon frère m’invite chez lui pour souper et je ne souhaite pas y aller, car je suis fatigué. Or, j’ai peur de lui dire, car il ne m’aimera plus, sera déçu, frustré, etc. Ces pensées sont en fait mon hamster qui roule dans ma tête. Pour l’arrêter, je peux me dire, oui il est possible que mon frère soit déçu que je ne puisse pas venir, mais il va continuer à m’aimer et si ce n’est pas le cas il ne me mérite pas. En ayant le contrôle sur nos pensées, nous diminuons ainsi nos craintes en lien avec l’affirmation.

Le fait d’apprendre à s’affirmer ne se fait pas du jour au lendemain, car il faut en premier lieu apprendre à s’écouter davantage et par la suite dépasser nos peurs. L’important est de le faire avec bienveillance envers nous-mêmes.

Publications suggérées
Catégories

Québec      |      418 843-5877      |      info@lamarrage.ca

2017 © L'Amarrage - Tous droits réservés.